Le Décathlon Olympique Moderne et le CNOSF

 

le DOM

 

 

Le DOM est reconnu officiellement

 

Le Décathlon (Olympique Moderne) a été pratiqué pendant des années dans l’ombre de l’anonymat.
Cette discipline est enfin reconnue officiellement par le Ministère des Sports
(voir lettre du 18 février 2004). 

 

Le DOM apparaît maintenant dans la liste des disciplines sportives reconnues et cela ne pourra qu’aider notre effort de promotion. Il n'a pas encore le statut de fédération, mais à tout le moins, les groupements affiliés à l’UNADOM pourront déposer valablement leur dossier de subvention FNDS.

[ haut de page ]


 Le principe du Décathlon Olympique Moderne (DOM)

Le Décathlon Olympique Moderne demande la réalisation dans l'année sportive de 10 épreuves sportives à choisir parmi l’ensemble des sports pratiqués en France, dans 10 disciplines différentes.
Il offre une palette d’activités sportives permanentes et variées, accessibles à tous et à toutes, selon leurs préférences et leurs aptitudes.
Il s’adresse à ceux qui s’adonnent à la pratique régulière de l’exercice physique pour préserver leur santé, améliorer leur forme ou simplement pour leurs loisirs.
Il s'adresse également aux sportifs de bon niveau qui trouvent l'occasion de tests probants dans chacune des spécialités.  

Il n'y a aucune contrainte dans le choix des épreuves hormis certains cumuls non validés. Exemples : pas plus de trois courses, pas de cumul d'un 800 m, 1000 m et 1500 m, une seule épreuve de marche ou de cyclisme, etc. Mais, en particulier, il n'y a pas d'épreuves obligatoires même si la pratique de certaines est encouragée par des bonifications. Consultez le règlement du DOM.

Il n'en a pas été toujours ainsi (consultez le n° spécial d'Infos-DOM 66 - janvier 2008 sur l'historique du DOM)

                                             Les paragraphes suivants seront développés prochainement...

 Mini-historique                un peu plus de précisions...

  • 1958 : le décathlon moderne de Jean-François Brisson
  • 1974 : l'introduction des tables de cotation
  • 1984 : une table unique et un correctif âge-sexe
  • 2002 : suppression des deux épreuves obligatoires, course et nage

 

[ Haut de page ]

 

 

 

28 janvier, 2016

 

 

 

*